Politique locale | Villejuif | 08/10
Réagir Par

Michel Monin quitte la majorité municipale à Villejuif

La lettre de démission de ses délégations a été adressée au préfet et au maire ce jeudi. Michel Monin, neuvième adjoint en charge de la jeunesse, des sports et des anciens combattants à Villejuif, a décidé de quitter l’exécutif, et même la majorité municipale. Il siégera désormais en indépendant.

Pour cet ancien militaire de carrière, passionné de sport, c’est l’épisode des législatives qui n’est pas passé. « Le maire m’avait demandé de me présenter, et je me suis finalement retrouvé face à une parachutée officiellement investie LR – à qui je n’en veux absolument pas personnellement, tandis que j’étais interdit d’exister dans mes délégations, soit disant pour me protéger durant la campagne », témoigne l’élu.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, raconte-t-il, c’est l’invitation officielle à la commémoration du 18 juin, sur laquelle, bien qu’étant adjoint aux anciens combattants, il ne figurait pas. « C’était symbolique mais cela m’a blessé, moi qui suis viscéralement gaulliste, reconnaît-il. Je suis officier de l’ordre national du mérite, j’ai commandé une compagnie de combat en Nouvelle Calédonie… je suis juste un petit élu qui espérait simplement trouver une place honorable, être respecté, mais je ne l’ai pas été. J’ai même entendu des réflexions du style « Michel est juste bon aux dépôts de gerbe ». Aujourd’hui, je préfère reprendre mon indépendance. Je voterai en mon âme et conscience en fonction des dossiers« , témoigne l’élu.

Le prochain Conseil municipal de Villejuif se tient le vendredi 13 octobre.

A lire aussi :

Rocambolesque désignation des grands électeurs à la sénatoriale à Villejuif

A Villejuif, un dissident LR défie Audrey Gaudron aux législatives de 2017

Cet article est publié dans avec comme tags Anciens combattants, Commémoration, , Militaire,
20 commentaires pour Michel Monin quitte la majorité municipale à Villejuif
  • Bon débarras,cet élu n’etait que dans l’apparat,incompétent,menteur,incapacable
    de presenter le moindre dossier.
    N’a rien fait pour le sport à Villejuif à part privilégier certaines association comme le rugby,le volley…
    Pour la jeunesse zéro virgule zéro.
    Objectivement ce n’est vraiment une perte!
    Qui pour le remplacer?

  • On verras bien, malgré son absence depuis longtemps au conseil municipal, il donnait son pouvoir à un membre de la majorité,

    • Erreur M . Gigi, M. Monin ne donnait plus son pouvoir à qui que ce soit : on s’est habitué depuis 6 mois à voir la « majorité » le Bohellec baisser encore d’un cran. Nous l’avions annoncé en juin dernier à propos de la désignation des « électeurs complémentaires » pour les sénatoriales : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article759
      En revanche il semble que Y. Bokhreta reste (encore) dans la « majorité » de F. le Bohellec , qui compterait donc 22 membres sur 45.
      Quant à M. Monin, il était visiblement « malheureux  » avec M. le Bohellec qui le manipule depuis des années et l’avait chargé de prendre le contrôle du mouvement sportif de Villejuif pour contrôler les quartiers selon les méthodes de Corbeil-Essonnes. Nous avons déjà donné notre interprétation : tous deux dans le collimateur des enquêtes policières sur la Halle des sports et le « suicide par harcèlement » de Thierry Holveck, les deux hommes voyaient nécessairement leurs intérêts diverger. (Sur ces deux affaires, taper « Monin » sur le site laveniravillejuif.fr ).
      Qui pour le remplacer ? Pendant l’été D. Girard, qui vient de démissionner de la présidence du groupe municipal socialiste, s’est affiché aux cotés du maire pour une compétition de natation organisée par Mme Pécressse sans le soutien de l’Association sportive natation de Villejuif, mais il n’était pas à la tribune hier pour la remise des prix de la Corrida.
      En réalité, le mouvement sportif se débrouillerait très bien tout seul. Le vrai problème est le service jeunesse, complètement parti à veau-l’eau, alors que les habitants sont de plus en plus exaspérés par les rodéos, tirs de mortiers et petits trafics de gamins « décrocheurs » et laissés à l’abandon par la droite.

  • Absence depuis longtemps au conseil municipal de Villejuif, il donnait son pouvoir à un autre de la majorité municipal, on verras bien.

  • Il me semble que dans les dernières conseil Municipaux il donnait son pouvoir , à vérifier dans les comptes rendus

  • Les soutiens du Maire dans cette majorité se comptent désormais sur les doigts de la main.
    ça promet pour le prochain vote du budget… à moins que certains retournent leur veste, comme d’habitude. Encore 3 ans à tirer !

    • Non, ils sont 21 sur le papier. Il manque 2 voix pour la majorité. Jusqu’ici, le maire arrive toujours à les acheter pour les votes importants. Par ailleurs les oppositions ne sont pas toujours au complet.

  • Et les élus de Villejuif, M. Vidal et M. Lipietz continuent à tirer la couverture à eux…

    Il n’y a aucune gloire dans cet évènement qui n’est que le reflet de la décrépitude de l’équipe municipale…

    Pour le bien de tous… Démission !

  • Tiens voilà les nouveaux journalistes Lipietz et Vidal qui nous font des commentaires semblables à ceux que diffusait le journal « Je suis partout » .
    N’écoutez ni les bruits de couloirs ni celui de chasses d’eau

  • Les socialistes de villejuif says:

    Ce Monsieur Liepietz , à l’éthique politique douteuse , condamné
    pénalement pour diffamation à l’encontre d’élus de l’ancienne majorité
    poursuit ses allégations.

    Lui répondre ne peut que renforcer son égocentrisme, nous allons
    toutefois le satisfaire !

    Donner des leçons de fidélité politique devrait lui être difficile
    alors qu’il a trahi sa propre famille aux dernières municipales
    permettant l’élection du Maire actuel ( qu’il a ensuite trahi).

    Effectivement la municipalité a abandonné toute action en direction de
    la jeunesse avec conséquence beaucoup des difficultés actuellement
    rencontrées . Mais M Liepietz et son épouse Mme Gandais ( elle aussi
    condamnée et dont nous attendons toujours le versement de la
    condamnation civile) ) en sont responsables en ayant soutenu le Maire
    actuel.

    M Liepietz semble bien méconnaitre le monde sportif. La compétition de
    natation citée était organisée par le comité régional de la
    Fédération Française de Natation, (finales régionales) soutenue par
    les bénévoles et entraineurs du club de Villejuif ; le territoire
    Grand Orly Seine Bièvre et la ville de Villejuif. On ne voit pas bien
    ce que vient faire la référence à la Présidente du conseil régional
    Ile de France.

    Confondre comité régional de natation et conseil régional d’ile de
    France est une confusion inquiétante pour un ancien élu européen. Si
    Dominique Girard était présent à la compétition de natation c’est tout
    simplement que son fils est un nageur concerné . Et puis qu’un élu
    soit présent à un évènement sportif n’a rien de vraiment anormal.

    Enfin contrairement à M Liepietz et quelques autres il ne viendrait
    nullement à l’idée d’un élu socialiste de rejoindre cette majorité de
    droite située bien loin de ses valeurs.

    Seul un esprit tordu pourrait l’imaginer, à moins que Monsieur
    Liepietz souhaite reprendre du service aux anciens combattants de la
    politique.

    • Cher anonyme « les socialistes de Villejuif »
      Avant de commenter un commentaire, il est utile de le lire 😀
      Mon commentaire visait précisément à répondre à celles et ceux qui (« esprits tordus » ?) dans le milieu sportif villejuifois et en particulier celui de la natation, suggèrent que M. Girard se rapproche du maire pour prendre le contrôle l’AS Natation (une histoire d’entraineur pour son fils…). Mon commentaire leur répond en souriant : « vous voyez bien que non : ce n’est pas lui qu’on voit à la tribune de la Corrida en remplacement de M. Monin ! »
      Ça m’apprendra à faire de l’humour dans un commentaire…
      A part ça, l’auteur « socialiste » de ce petit papier persiste à jouer avec l’orthographe de mon nom étranger. Ses parents ont pourtant dû lui dire que ce n’est pas bien : cf http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article733
      Quant à l’idée que c’est une « trahison » que de signaler au Procureur de la République les délits dont une élue a connaissance dans l’exercice de ses fonction, je l’invite à lire l’article 40 du code de procédure pénale. cf : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article489

  • Bonjour à toutes et tous,
    Plusieurs choses à dire concernant cette affaire Monin. C’est son choix et respectons-le. Ce qui m’étonne, en voyant le site de la ville de Villejuif, rubrique Conseil Municipal, aucun compte-rendu des séances du conseil municipal ni sommaire, ni analytique) au titre de l’année 2017 n’y figure. On ne sait qui a voté pour, contre, s’est abstenu… rien ! Le brouillard total !! Je crois savoir (non, j’en suis sûre !), pour qu’une délibération soit exécutoire, c’est à dire opposable à chacun, qu’elle doit être déposée en Préfecture (ou sous-préfecture) ET que le compte-rendu soit affiché en Mairie. S’agit-il d’une erreur de communication sur le site officiel de la Ville ? Ou une regrettable omission ? Mais dans ce cas, les taux de fiscalité locale, le budget communal et toutes les délibérations sont frappée d’un caractère non exécutoire ! Donc, mes biens chers frères, refusons de payer nos taxes d’habitation et foncier ! Et tout ceci dans un silence assourdissant (j’ose espérer qu’il n’y a pas de complicité entre le Maire, son ancien adjoint aux finances, Monsieur Lipietz et l’opposition !). Et quand je vois les sempiternels commentaires sur des délits de favoritisme (la Halle des Sports), que ces élus sont des légalistes jusqu’au bout des ongles, ils s’en prennent aussi directement aux fonctionnaires territoriaux les accusant de complicité. Sachez, mes chers fidèles que ce sont eux seuls qui sont en première ligne quand une action au pénal est engagée. Aussi, il est de leur intérêt d’être honnêtes, intègres, neutres et désintéressés.
    Au Macronniste Philippe Vidal (« votez Macron, sans hésitation » brayait-il en distribuant ses tracts un samedi matin de printemps au marché du Centre), permettez-moi de vous interroger, ainsi que les autres élus : oui, vous pouvez démissionner. Mais qui en a envie ? Il n’y a pas foule ! Et si le budget 2018 n’est pas voté, le sous-Préfet devra se mettre au travail, encore un coup de pub pour la Ville ! La réalité, beaucoup tiennent à leurs indemnités. Et ensuite, s’allier avec qui ? EELV avec le PS ? et le PCF ? LR avec toute l’UDI ? Les Divers avec qui ? Tout ça me fait penser à la girouette en place au-dessus de l’Eglise Saint-Cyr / Sainte Julitte. Elle tourne en fonction du vent. Amen !

    • Tiens ! Rebonjour Mme Marquer !
      Donc vous nous accusez de « silence assourdissant » voire « complice » à propos des nombreuses irrégularités du maire ?? P. Vidal et moi-même ont répondu à l’avance en donnant les liens vers les sites internet de leurs mouvements respectifs. Vous devriez les lire. Si, si.
      Ensuite (et là ça me semble plus sérieux) vous semblez dire , ou je n’ai rien compris à votre humour, que dénoncer à la Procureure de la République les irrégularités susceptibles d’imputation pénales (par exemple dans les cas de favoritisme tels que la Halle des sports, les crèches Babilou, d’autres affaires sur le feu –lisez bien nos sites !), ce serait s’en prendre « aux services qui sont en première ligne ».
      Mais justement, cher madame, tout le problème de la Halle des sports est que le concurrent choisi l’a été contre l’avis des services étudiant les réponses à l’appel d’offres, dont une partie, indignée, a quitté la ville, d’autres rongent leur frein. Le Directeur Général des Services a été viré car il ne voulait pas tout « couvrir ».
      Vous avez donc partiellement raison : les services sont bien coincés entre l’enclume de leur devoir professionnel et le marteau des pressions d’un maire. C’est tout le problème des « lanceurs d’alerte » dans l’administration, qu’avait cherché à protéger le loi Le Pors… Cf le débat organisé avec la juge E. Joly sur le sujet : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article578

  • Monsieur Lipietz,
    Eh oui, c’est la rentrée et nous en reprenons pour un an.
    J’ai bien lu votre premier paragraphe mais, pour avoir des échos de personnes exerçant à la Ville de Villejuif, je trouve surprenant que des observations soient faites au Conseil Municipal sur le compte-rendu de la précédente séance du style « je n’ai pas dit ça », mais … tel propos. Je défie le public présent de déchiffrer les arguments sincères, contestables et surtout savoir ce qui s’est dit. Donc, ces propos, pour une parfaite transparence, devraient être consultables par le public, comme c’était le cas en 2016 et avant. Si les faits que j’ai évoqués sont avérés, il convient de saisir le contrôle de légalité de la sous-préfecture de l’Hay. Plutôt que chacun tire sa maigre couverture à soi, entamez une action unitaire, ce n’est pas sorcier. Mais les égos reprennent le dessus ! L’individualisme à tout va, phénomène typiquement français !
    « La halle des sports » ou un perpétuel recommencement ! Ma soeur a bien connu ce type de problème. Par chance, elle est de passage pour quelques jours à mon domicile, je lui laisse le soin de vous décrire ce qu’elle a vécu. Je serais curieuse de savoir qui (politiques ou administration) a établi l’acte de la CAO. En droit pénal, obéir relève de la complicité et il faut garder des preuves
    Bonjour Monsieur,
    j’irai droit au but. J’avais en charge les marchés publics dans une commune de la région Rhône-Alpes. Intégrité totale, neutralité, devoir de réserve et discrétion professionnelle, bref, tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une fonctionnaire. Lors des Commissions d’appel d’offres, sont présents les politiques, le Trésorier Municipal, la DDCCRF. Lors des jugements, les services ont préparé et présenté un rapport d’analyse des offres et proposé de retenir tel titulaire. A l’issue de cette séance, un procès-verbal est dressé et signé par toutes les personnes présentes. Il aura suffi qu’un conseiller municipal d’opposition se transforme en lanceur d’alerte, accuse de délit de favoritisme les élus majoritaires, le Trésorier Municipal, le personnel communal… Pour des raisons uniquement familiales, j’ai demandé ma mutation dans une collectivité d’une autre région. Un an après, j’ai été convoquée chez le juge pénal avec obligation de fournir toutes les preuves de non enrichissement personnel. Une galère vous en conviendrez. J’ai obtenu gain de cause. Donc, même si des fonctionnaires ont quitté Villejuif, dites vous bien qu’on les retrouve toujours. Vous devez savoir que « les fonctionnaires ont un devoir d’obéissance, sauf si l’ordre donné est manifestement illégal ET de nature à compromettre gravement un intérêt public ». Il est préférable d’être placé en « congé spécial » ou « au placard » , en refusant d’obéir plutôt que de risquer une mise en examen et une condamnation. Cette affaire a entraîné, par la faute d’un élu opportuniste sectaire qui a vu sa requête rejetée, une dépression nerveuse avec un arrêt de maladie de 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *