Publicité
Politique locale | Val de Marne | 05/09
Réagir Par

Sénatoriale à gauche, ça se complique

Alors que la clôture des listes à la sénatoriale se tient vendredi, la gauche val-de-marnaise n’a pas encore trouvé d’accord.

Entre le PS et le PCF, la situation reste la même, à savoir une proposition du PCF envers le PS de troisième place femme, derrière Laurence Cohen et Pascal Savoldelli (voir précédent article détaillé). Du côté du PS Val-de-Marne, un vote doit en principe se tenir ce mardi soir, organisé par la fédération départementale, mais le bureau national, qui avait gelé le département, a décidé ce lundi soir de désigner Laurent Dutheil, ce qui ne risque pas d’apaiser l’ambiance au sein de la fédération. « On va continuer à perdre nos militants qui ne comprennent rien à ce qui se passe. Je n’exclus plus rien« , prévient Akli Mellouli, qui indique également être prêt à se retirer au profit d’une candidate PS femme pour faire l’une union avec le PCF. « Je suis reconnaissant envers le bureau national, qui s’est prononcé à l’unanimité, y compris dans ses composantes val-de-marnaises (ndlr, Luc Carvounas, Christine Revault d’Allonnes, Laurent Azoulay…) de reconnaître le travail que j’ai fait depuis des années ainsi que mon statut de sénateur sortant. Cela me donne une responsabilité nouvelle et je me concentre désormais uniquement sur l’union de la gauche, estime de son côté Laurent Dutheil. Concernant l’union avec les communistes, que nous avons toujours privilégiée et pour laquelle j’ai activement milité, notamment aux municipales, je la souhaite toujours. Mais nos amis communistes ne peuvent pas à la fois déterminer notre place dans la liste et le sexe du candidat PS. Nous devons arriver à un compromis acceptable« , ajoute l’élu. Des pourparlers devraient désormais se tenir au niveau national entre les formations.

Du côté des écologistes, c’est Daniel Breuiller qui devrait figurer en 4e position si le 3e candidat est une femme.

A lire aussi  :

Sénatoriale : la gauche cherche l’union avec difficulté

4 commentaires pour Sénatoriale à gauche, ça se complique
  • Laurent Dutheil est sénateur depuis un mois (et 4 jours), un mois d’été et de vacances au Sénat aussi. Pas de quoi se vanter donc, et pourtant il arbore son « statut de sénateur sortant » comme une preuve de légitimité….

  • Je me trompe ou pas ? Mais mr Dutheil est Sénateur depuis quelques semaines (même pas sur que cela soit depuis fin juin, puisque Mr Carvounas élu Député avait un recours (rejeté) contre son élection… « statut de Sénateur sortant » ? Mais a-t-il siégé au moins une fois au Sénat depuis qu’il a succédé à Luc Carvounas ? Et celui qui aurait plus de légitimité ne serait pas plutôt René Rouquet ? (Expérience, implication et consensus unanime) ?

    Je cite : « « Je suis reconnaissant envers le bureau national, qui s’est prononcé à l’unanimité, y compris dans ses composantes val-de-marnaises (ndlr, Luc Carvounas, Christine Revault d’Allonnes, Laurent Azoulay…) de reconnaître le travail que j’ai fait depuis des années ainsi que mon statut de sénateur sortant. Cela me donne une responsabilité nouvelle et je me concentre désormais uniquement sur l’union de la gauche, estime de son côté Laurent Dutheil ».

  • Un statut de sortant. Sénateur ? Je rêve ! La notion de mission à accomplir ? De travail législatif au service de la Nation ? Je ne sens pas le feu sacré, mais juste les intérêts d’égos et de chapelles.
    Que ceux qui ont un projet se réunissent, personnellement, hors appareils partisans, et s’accordent pour un travail commun à proposer aux électeurs.
    Rien de plus.

  • À hurler de rire ! Dutheil a toujours été la cible de moqueries et d’attaques verbales en tout genre de ses « amis » socialistes, tant il s’est révélé un élu avec peu de talents . Les socialistes criaient toujours haut et fort que Dutheil était l’homme de la situation lorsqu’on attendait rien.
    Aujourd’hui, subitement, il aurait été frappé d’une baguette magique .
    Pauvre val de marnais et pauvre PS !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *